Non respect de la Charte Montreuil-Handicap : Une interview de Sylvia GAYMARD

Publié le

logopaul1 

 

Membre fondateur et Vice-Présidente du Rassemblement de la Gauche Citoyenne (RGC), Sylvia GAYMARD est avant tout - et depuis de nombreuses années - une professionnelle et militante de la défense et de la promotion des droits des personnes handicapées.

 

Elle est membre, depuis son origine, de la commission communale d'accessibilité pour les personnes handicapées. C'est à ce titre qu'elle répondait, il y a peu, aux questions de la journaliste de 93-Infos à la suite de la publication d'une lettre ouverte à la municipalité pour lui demander de respecter les engagements issus de la charte communale "Montreuil-Handicap".

 

Cette interpellation n'est pas sans rappeler les nombreuses alertes des élus Rassemblement de la Gauche Citoyenne, notamment à l'occasion de séances publiques du conseil municipal (notamment le 29 janvier 2010) ou dans la lettre adressée à Dominique VOYNET, par Danièle CREACHCADEC, Conseillère municipale RGC.

 

Le refus de réponse opposé à la journaliste de 93-infos n'est qu'un élément de plus qui nous interpelle sur la volonté réelle de la municipalité de respecter ses engagements et de respecter une instance consultative pourtant directement concernée par le sujet.

 


 

logopaul1

 

Montreuil – Les personnes handicapées veulent se faire entendre

 

Le regroupement de citoyens concernés par le handicap appelle à plus de reconnaissance de la part de la mairie. Malgré le vote de la charte « Montreuil-handicap », ils se sentent délaissés. Les membres du regroupement ont fait circuler un tract pour expliquer leur malaise.

 

Dans un tract distribué sur le marché, le regroupement de citoyens handicapés de Montreuil dénonce une situation de délitement entre eux et la mairie. « Il y a des choses qui ne vont plus » , explique Sylvia Gaymard, un des membres du regroupement.

 

 

« Par exemple, une commission communale d’accès handicap est en place depuis des années, mais en 2010, elle ne s’est pas réunie. Lors du dernier handicafé qui est un espace de rencontre entre les entreprises et les salariés, nous n’avons pas été associés à l’organisation. Pareil pour le diagnostic accessibilité qui a été fait par la mairie. Nous n’avons pas été sollicités. » Des mises au rebut que le collectif vit mal. « On a l’impression d’être mis de côté alors que l’on demande juste à être écoutés. »

  

Pour sensibiliser les élus au problème, le regroupement a envoyé à chacun d’eux le tract distribué aux habitants. Interrogée à ce sujet, la mairie n’a pas donné suite à notre demande.

 

La prochaine réunion du regroupement de personnes handicapés aura lieu le 5 février, au pôle citoyen de Montreuil, à la mairie. De 14h à 17h.

 

Publié dans Dans la presse

Commenter cet article