Réponse de G. LE CHEQUER à EELV Montreuil : "Montreuil Vraiment et convictions politiques ne font pas bon ménage"

Publié le

gl1

Gaylord LE CHEQUER répond au groupe Europe Ecologie – Les Verts de Montreuil :

 

"Montreuil Vraiment et convictions politiques ne font pas bon ménage"


 

Dans un récent billet publié par un membre actif de « Montreuil Vraiment » (vestige du comité de soutien de « feu » la majorité municipale de Dominique VOYNET) certains membres du Front de Gauche Montreuil sont implicitement mis en cause, leur honnêteté questionnée et leur courage politique mis en doute (http://www.lecitronvertmontreuil.fr/content/de-l-honnetete-des-donneurs-de-lecons-en-politique).


La raison à cette attaque en règle ? Le fait que la candidature de Jean-Pierre BRARD pour les élections législatives n’ait pas été déposée sous le label Front de Gauche à la préfecture, mais sous l’appellation « Divers Gauche ». Et de cette « affaire administrative » Montreuil Vraiment espèrerait une insurrection de notre part. Eh bien non !

 

Chers camarades de « Montreuil Vraiment », chez nous, avoir des désaccords et des divergences ne veut pas dire renoncer à ses convictions politiques ou trahir ses électeurs. Regardez, à Montreuil, où ce genre de pratiques vous ont menées. Les alliances et stratégies politiciennes lors des élections municipales ont débouché sur un conglomérat d’individus rancuniers mais sans cohérence politique. Depuis, votre ex-majorité en a largement fait les frais et les Montreuillois avec. Vous devriez faire preuve d’un peu d’humilité et d’ouverture d’esprit pour l’avenir d’autant que votre courage vous conduit, vous, à renoncer à présenter un candidat issu de vos rangs alors que vous êtes à la tête d’une ville de plus de 100 000 habitants…

 

Oui, le chemin que nous avons choisi est certainement plus rude. Nous avons choisi d’assumer nos divergences et nos désaccords mais sans jamais renier nos convictions. C’est ce qui fait la force et la richesse de cette construction nouvelle qu’est le Front de Gauche. La ligne politique est claire, le projet est claire, les propositions sont sur la table, rien n’est négocié ou conditionné à des répartitions de postes. Nous nous battons sur des idées et sur un programme. Voilà, ce qui est noble et digne en politique.

 

Que chacun défende son programme et pour le reste, faisons confiance à l’esprit critique et au bon sens des électeurs. Gardons-nous de ces viles querelles qui ne servent pas la gauche. C’est notre conception du débat politique et c’est dans cet esprit que nous entendons agir bien au-delà de cette séquence électorale avec toutes celles et tous ceux qui le voudront.

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article