Réouverture Méliès : pour nous le compte n'y est pas ! Nous demandons l'application de l'article 11 du règlement du conseil municipal

Publié le

Image1111

 

Communiqué des élus des groupes

Communiste/FASE,

Rassemblement de la Gauche Citoyenne et Parti de Gauche,

Renouveau Socialiste à Montreuil

Socialiste  

 

 

Réouverture du cinéma Méliès : Pour nous, le compte n’y est pas !

Nous demandons l’application de l’article 11 du règlement intérieur du conseil municipal !

 


Après 46 jours d’un mouvement social sans précédent, les salariés du Méliès assureront la réouverture du cinéma ce vendredi 8 mars. A cette occasion, nous tenons à saluer l’esprit de responsabilité et de dignité de l’équipe qui aura été la victime d’attaques d’une brutalité inouïe dont certaines relèvent clairement de la diffamation. Nous saluons leur décision de reprise du travail qui se fera dans un contexte pénible mais qui souligne leur engagement pour la défense de cet équipement culturel auquel nous les savons attachés.


Malgré une propagande abondante et violente, sur les deniers publics, il n’aura échappé à personne que l’attaque avait pour but de justifier la décision municipale de débarquer une partie de l’équipe pas assez malléable et que la Maire et son élu aux affaires culturelles voulaient placer sous contrôle politique.


La fin du mouvement de grève, le déplacement d’agents municipaux mis en accusation, le licenciement du directeur artistique, le tout, sans jugement sur le fond et sans que la justice républicaine n’ait été rendue, ne peut satisfaire les élus que nous sommes.


C’est la raison pour laquelle, nous demanderons - dans la perspective du prochain conseil municipal - conformément à l’article L. 2121-22-1 du code général des collectivités territoriales, un vote en faveur de la mise en place d’une mission d’information et d’évaluation sur les graves dysfonctionnements qui ont eu lieu dans la gestion de cette affaire.

 

A cette occasion, nous entendons procéder à l’évaluation du service public communal du cinéma et de l’ensemble des services concernés. Cette demande s’inscrit clairement dans la suite de notre déclaration commune du 11 février dernier au cours de laquelle nous faisions part de notre étonnement à la lecture d’un courriel de la directrice générale de la ville reconnaissant des dysfonctionnements depuis « une dizaine d'années ». Si tel devait être le cas, nous maintenons que trois agents communaux aujourd’hui mis en cause ne peuvent servir de boucs-émissaires dans une affaire qui pointerait alors de graves défaillances dans l’encadrement de ces agents.


 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article

Yannig Geffroy 08/03/2013 09:25

Qui a dit que les agents de Montreuil étaient bâillonnés ;-)?
Il y a tout de même des contradictions dans votre conduite et votre discours vis-à-vis des agents municipaux. J'essaye de cerner les critères.
Navré de ne pas avoir l'onctuosité cauteleuse d'un brillant cadre des affaires culturelles, qui me permettrait d'échanger avec profit et de ne pas commettre d'impairs. Ou d'un agent militant qui
saura s'engager et donc sur lequel on ne jettera pas le discrédit et l'insulte.
Du coup vous ne m'avez pas répondu, ou mal, comme maintenant, les mois et les années passées. Vous n'alimentez pas cet échange que vous voulez constructif.
Il y a à Montreuil une dogme que vous citez concernant la boite professionnelle et la boite personnelle qui n'est pas dans mon credo. Il y a un tel mélange des genres!
Je ne parle même pas de la question du devoir de réserve, alors là c'est... ben vous savez bien.
D'accord pour revenir à du constructif et un ton civil, mais je maintiens que vous me devez réparation Monsieur Lechequer.

Bref : cet article du code stipule qu'aucune mission ne peut être lancée dans la période actuelle. ça sent le stérile renvoi au 22 mètres. Pourquoi cette démarche?
Voila une question. J'ai le droit de vous la poser quand même.

08/03/2013 09:39



Bonjour monsieur et bon vendredi à vous.


A la lecture de ce message, il semble que la nuit n'aura pas permis d'amener un peu de sérénité... Ne voyez pas le mal partout...


Pour votre question relative à la demande des élus, le code des collectivités offre beaucoup de possiblités pour donner suite à notre demande. Nous ne doutons pas qu'élus de la majorité et des
groupes minoritaires sauront trouver... et cela afin que cette "affaire" ne se résume pas à faire de 3 agents les boucs-émissaires de ce que tout le monde dit être la conséquence de
dysfonctionnement de plus de 10 ans...


Passez une bonne journée et un bon week-end.


Cordialement



Yannig Geffroy 07/03/2013 17:51

"La collectivité" sera ravie d'apprendre qu'elle est engagée par mes propos envoyés depuis cette adresse qui a un dossier "perso".
Surtout de la part de l'auteur de
"Après les pressions, voici le temps de l’humiliation d’agents communaux"
Envoyé depuis une boite de cette collectivité. On engage toute la collectivité dès qu'on utilise le domaine montreuil?
Au fait : poussez vous des cris d'orfraie comme les cosignataires de cet appel quand les blogs d'expression politique d'opposition sont bloqués sur le domaine montreuil.fr?

Passons.
Vous ferez donc perdre du temps au conseil municipal en faisant une demande irrecevable en vertu du code des collectivités. Voilà le fond. Le dernier moment pour demander cette mission était un
conseil du 20 décembre qui est parti en sucette.

07/03/2013 19:24



Bonsoir, il semblerait que vous ayez besoin de vous exprimer... N'hésitez pas, mais restez serein et calme dans vos propos, cela permet un échange plus constructif.


Pour répondre avec retenue à vos propos, non, nous ne poussons pas de cris d'orfraie...


Oui, les mails des élus depuis leurs messageries d'élus engagent effectivement les élus. Les mails d'un agent de l'administation depuis son mail professionnel engagent effectivement
l'administration.


Pour le conseil municipal, les élus défendront leurs arguments, avec responsabilité.


Très bonne soirée



Yannig Geffroy 07/03/2013 17:31

A mon avis vous aurez vraiment du mal à me coincer sur un point de droit ;-).
Votre ton comminatoire est détestable, mais je suis assez blindé. Je poursuivrai sous votre nez mon éclat de rire impertinent.
Quant à l'utilisation d'une boite professionnelle, primo à quelle fin révélez vous cela à vos rares lecteurs, on se le demande, secondo ça promet pour l'expression future des agents.
D'ailleurs, et là je parle avec une casquette syndicale qui me libère pour partie du légendaire devoir de réserve, Arrêtez de les emmerder, les agents municipaux. Ce n'est pas votre rôle. C'est le
rôle des syndicats de les défendre, pas celui des politiques qui poursuivent parfois d'autres intérêts

07/03/2013 17:38



Monsieur, personne ne cherche à vous coincer, nous ne faisons que répondre au message public que vous déposez sur nore blog depui votre adresse professionnelle et qui engage donc la collectivité.
Mais, vous pouvez d'ailleurs continuer, avec la casquette qui vous conviendra. Bien à vous



Yannig Geffroy 07/03/2013 17:15

Je ne suis pas au travail le jeudi après midi. Vous vous intéressez un peu trop aux agents mais c'est en tant que citoyen que je vous parle.

07/03/2013 17:20



Nous vous invitons donc à utiliser votre ordinateur et votre messagerie personnelle pour vous éviter des soucis d'insultes subliminales en direction d'élus de la ville.


Bien cordialement à vous



Yannig Geffroy 07/03/2013 16:35

Alors Gaylord qu'est-ce que vous allez me répondre, vous, au fait que d'après cet article :
"Aucune mission ne peut être créée à partir du 1er janvier de l'année civile qui précède l'année du renouvellement général des conseils municipaux."
Nan parce qu'à partir d'un moment ça devient n'importe quoi vos arguments. On a besoin d'une opposition voire d'une alternance potentielle qui ressemble à quelque chose, pas du grossier n'importe
quoi.
Je vous l'ai déjà dit, mais secouez vous, Le Chequer!

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070633&idArticle=LEGIARTI000006389882&dateTexte=&categorieLien=cid

07/03/2013 16:41



Bonjour,


Un peu de retenue dans les propos ne peut pas nuire, surtout lorsque ce type de message est envoyé depuis votre messagerie professionnnelle, sur les horaires de travail... Nous vous savons
attaché à la réserve.


Pour le reste, cela se discutera dans le cadre du conseil municipal. Avec esprit de responsabilité.


Bien à vous