Pour une déclaration des élus de Montreuil demandant que la france reconnaisse l'Etat palestinien

Publié le

  Image2-copie-6.png

 

 

POUR UNE DECLARATION DES ELUS DU CONSEIL MUNICIPAL DE MONTREUIL,

DEMANDANT QUE LA FRANCE RECONNAISSE L’ETAT PALESTINIEN

 

Dominique ATTIA - Stéphane BELTRAN - Murielle BENSAID - Jean-Jacques SEREY

Danièle CREACHCADEC - Gaylord LE CHEQUER - Juliette PRADOS

Alexie LORCA - Frédéric MOLOSSI

 

 

 

Les 21 juin et 21 septembre derniers les députés Front de Gauche (PCF et PG) et les députés socialistes ont déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale deux propositions de résolution parlementaire portant sur la reconnaissance, par la France, de l’État palestinien.

 

Ces résolutions intervenaient peu de temps avant l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) au cours de laquelle le Président Mahmoud ABBAS présentait la demande de reconnaissance de l’État de Palestine à la tribune des Nations Unies. Depuis, le temps des discussions et des négociations est engagé.

 

D’ores et déjà, plus de 130 pays dans le monde sur 193, ont fait le choix de reconnaître l’Etat palestinien.

 

C’est pourquoi, à l’instar du vœu adopté à l’unanimité par la ville de Paris en juuin dernier et pour faire suite à la proposition formulée par Dominique ATTIA en notre nom à tous lors de la dernière séance du conseil municipal, nous proposons que la ville de Montreuil, forte de sa tradition de solidarité, de coopération et de dialogue entre les peuples palestinien et israélien, notamment avec les habitants de Beit Sira, et de Modi’in, renouvelle son souhait de voir les palestiniens vivre en Paix dans un Etat libre et reconnu de tous. 

 

Le règlement du conflit israélo-palestinien est l’une des clés de la stabilité et de la Paix au Proche-Orient. Dans ce cadre, la reconnaissance de l’Etat palestinien est un élément crucial du devenir de cette partie du monde et la possibilité pour le peuple palestinien comme pour le peuple israélien de vivre en Paix. Rien ne doit être négligé pour y contribuer.

 

C’est tout le sens de cette déclaration du Conseil municipal de Montreuil que nous appelons de nos vœux et qui viendrait s’ajouter aux propositions de résolutions parlementaires.

 

Ville de plus de 100 000 habitants, la voix de Montreuil compte et s’ajoutera à celle de Paris, Nanterre, Saint-Denis, Stains ou encore Bondy. Au Proche-Orient, le statu quo n’est plus possible. Avec cette déclaration, les élus de Montreuil pourraient dire haut et fort qu’ils estiment, eux aussi, que le temps est venu pour que la France, pays des droits de l’Homme, reconnaisse à son tour l‘Etat palestinien et prenne une place active dans l’Union européenne dans ce sens. 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article