Nous n'attendrons pas 2012... dès demain, dans la rue !

Publié le

  Image2-copie-5

 

DEMAIN, DANS LA RUE CONTRE L'AUSTERITE

ET LA DETTE ILLEGITIME QUE L’ON VEUT FAIRE PAYER A NOTRE PEUPLE !

 

La crise qui dégrade chaque jour davantage la vie des habitants de notre pays, loin d'être finie, est en train de s'aggraver et de s'amplifier. Et cela parce que la course échevelée aux profits pour les actionnaires et la finance mondialisée se poursuit comme avant et se paie nécessairement au prix fort pour les salariés, les chômeurs, les retraités, les exclus, les jeunes.

 

Pendant que circulent les enveloppes et les valises de billets, les salaires et le pouvoir d'achat sont rognés, les minimas sociaux sont mis en accusation et comprimés, les remboursements de la sécurité sociale réduits, l'éducation nationale est sabotée.

 

Mais maintenant, le pouvoir sarkozien veut faire pire : l'austérité accrue est programmée dans le budget de 2012 pour ceux qui ont déjà l'angoisse des lendemains. On nous annonce, en plus, qu'il va falloir encore payer pour recapitaliser les banques qui ont déjà été secourues avec l'argent public il y a 2 ans, mais qui ont continué à spéculer et à distribuer des bonus scandaleux à leurs spéculateurs maison !

 

Tout cela va encore creuser la dette publique que les habitants de notre pays sont sommés, par Sarkozy et Fillon, d'éponger au plus vite.

 

Aujourd'hui nous avons toutes les raisons de refuser et de résister : que l'on fasse payer ceux qui encaissent les dividendes, les cadeaux fiscaux, les bonus, les plus-values financières et qui les dissimulent dans les paradis fiscaux et bancaires. Il faut refonder la fiscalité dans un but de justice, de progressivité et de redistribution. C’est ce que propose le programme partagé du Front de Gauche !

 

Pour relancer l'économie réelle et améliorer le quotidien de nos concitoyens, il faut augmenter les salaires, les pensions et les minima sociaux, créer un puissant pôle financier public accordant des crédits à taux réduits pour les activités productives, innovantes, créatives. C’est ce que propose Jean-Luc MELENCHON dans le cadre du programme partagé du Front de Gauche !

 

Pour redresser les finances publiques, il est urgent de taxer les mouvements financiers spéculatifs, si possible au niveau européen où il y a mieux à faire que de supprimer les aides alimentaires aux déshérités. On ne peut tolérer plus longtemps les licenciements boursiers, l'évasion des fortunes dans les paradis fiscaux, la dégradation de l'environnement pour gonfler les profits.

 

Il faut passer à l'action pour imposer ces choix nouveaux et rejeter l'austérité destructrice des services publics et du lien social. Sans attendre les prochaines élections, c’est dès demain que cela se décidera, c’est dans la rue que cela se passera, le Rassemblement de la Gauche Citoyenne et ses élus au Conseil municipal de Montreuil seront là, avec les syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires, UNSA.

 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article