Non cumul, bonnes pratiques de gestion, transparence, reconnaissance opposition - P. BESSAC s'engage

Publié le

944x230

 

Patrice Bessac, tête de liste Montreuil avenir-Front de gauche, signera la charte Anticor pour participer à rétablir la confiance entre les Montreuillois-e-s et leurs représentants politiques.

 

Jeudi 13 février, à 18 h 00

au local de campagne

10 rue Victor Hugo à Montreuil.

 

La cérémonie de signature, en présence de représentants des organisations et de militants membres de Montreuil avenir, d’associations militant pour une saine gestion des collectivités et deniers publics et de Jean-Michel Vercoutter, responsable du groupe local Anticor 93, est ouverte au public.

 

La charte Anticor et ses neuf engagements ont valeur de contrat de mandat.

Ces engagements viennent prolonger ceux d’ores et déjà annoncés dans le programme de Montreuil avenir :

- confier à l’opposition la présidence de la commission des finances

- permettre que les conseils de quartier, ou des groupes d’habitants puissent proposer des référendums d’initiative locale afin que les habitants décident des problèmes qui les concernent

- créer un observatoire indépendant des engagements, chargé de contrôler l’action des élus.

 

Aujourd’hui Montreuil avenir veut aller plus loin. Patrice Bessac est le seul candidat à prendre ainsi position publiquement et à s’engager sur les neuf points que comportent la charte Anticor :

1 – non-cumul et limitation des mandats et des fonctions exécutives

2 – bonnes pratiques de gestion

3 – transparence

4 – reconnaissance de l’opposition

5 – participation citoyenne

6 – publicité des informations

7 – traitement des atteintes à la probité

8 – prévention du trafic d’influence

9 – choix des organismes financiers.

 

Patrice Bessac, et avec lui l’ensemble des candidats de la liste Montreuil avenir, entendent contribuer activement au rétablissement d’un nécessaire rapport de confiance entre les citoyens et leurs représentants politiques et administratifs.

 

L’association Anticor a été créée en 2002 pour « porter et transmettre la conviction que l’on ne doit pas renoncer à réhabiliter l’honnêteté en politique, même si une poignée d’élus confondent leurs intérêts privés et l’intérêt général ». Anticor est une association regroupant des élus et des citoyens de toutes tendances politiques, ayant décidé de s’unir pour lutter contre la corruption et pour réhabiliter la démocratie représentative. 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article