Métropole du Grand Paris : donnons la parole aux citoyens, faisons respecter la constitution

Publié le

Image1-copie-18

 

Loi de modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles

Donnons la parole aux citoyens, faisons respecter la constitution

 

 

Communiqué de Gilles GAUCHE CAZALIS , conseiller municipal de Nanterre

et animateur de Gauche Citoyenne,

et 

Gaylord LE CHEQUER, conseiller municipal de Montreuil

Président du Rassemblement de la Gauche Citoyenne

 



La loi dite de modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles prévoit notamment la création de 14 métropoles, dont « La Métropole du Grand Paris » qui regrouperait Paris et pas moins de 124 communes du 92, 93 et 94.


Cette nouvelle entité - au statut particulier - se verrait alors transférer l’essentiel des compétences assumées à ce jour par les collectivités locales ou leurs intercommunalités. Ces dernières, comme « Est Ensemble » ou la « Communauté d'agglomération du Mont-Valérien » seraient alors purement et simplement dissoutes. En claire, tout se décidera à l’avenir au sein d’un « Conseil Métropolitain » composé de près de 200 membres, dont un quart de membres issus du conseil de Paris.


A ce stade, le débat parlementaire est déjà largement engagé et cela malgré les vives critiques qui s’expriment chez les élus de toutes sensibilités politiques, parmi d’éminents urbanistes, au sein des associations représentatives des agents territoriaux, etc. Si rien ne change et si le gouvernement persiste avec sa copie actuelle, un véritable bouleversement institutionnel aura lieu avec des conséquences considérables pour nos villes. Comment pouvons-nous accepter que cela se fasse sans information et sans consultation des citoyens eux-mêmes ? De ce point de vue, l’article 72-1 de la constitution française est très claire : il garantit la participation des citoyens lors de la création d’une nouvelle collectivité territoriale. Ensemble, faisons respecter la constitution !


En matière de démocratie locale la gauche doit être à l’offensive. Elle doit refuser le dessaisissement massif des citoyens de toute capacité d’intervention et promouvoir les logiques de décentralisation reposant sur les “dynamiques de territoires”. C’est le sens de la réunion publique tenue à Montreuil le lundi 30 septembre “Grand Paris et loi sur l’affirmation des métropoles, un coup de force contre la démocratie locale ?


Gauche Citoyenne et Rassemblement de la Gauche Citoyenne unissent leurs voix et continueront d’agir conjointement notamment pour demander le respect de la constitution et l’ouverture d’un véritable débat national suivi d’un vote.  

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article