Les élus RGC demandent à D. VOYNET l’arrêt immédiat du chantier de Parc Aquatique

Publié le

RGC logoWEB

 

Dominique VOYNET ayant annoncé sa décision de ne pas se représenter en mars 2014, les élus Rassemblement de la Gauche Citoyenne demandent l'arrêt immédiat de l'un des chantiers les plus contestés de son mandat, celui du Parc Aquatique. Il est encore temps de stopper le saccage de cette zone des murs à pêches.

 

Ci-après, nous reproduisons la missive adressée à la Maire ce jour.

 

 


 

 

Madame la Maire,

 

Nous ne souhaitons par revenir sur les conditions et les motivations qui vous conduisent à ne pas solliciter le renouvellement du mandat qui vous a été confié par les électeurs en mars 2008. Beaucoup de bile et beaucoup d’encre ont déjà coulé et couleront certainement encore dans les jours qui viennent.

 

Aujourd’hui, notre interpellation vise simplement et solennellement à recentrer le débat sur les projets et le bilan de votre équipe en vous demandant qu’ordre soit donné pour que soit immédiatement suspendus les travaux relatifs à votre projet de Parc Aquatique qui, à lui seul, a suscité bon nombre d’oppositions parmi la population, parmi les défenseurs des murs à pêches, dans le tissu associatif de notre ville et jusque dans votre propre majorité qui s’est divisée et déchirée sur ce projet.

 

La construction d’une piscine écologique dans le haut Montreuil est un projet consensuel entre nous qui figurait dans les engagements de campagne de nos listes respectives en 2008.

 

Ce qui ne l’est pas, c’est votre soudaine volonté de passer d’une piscine, répondant aux besoins de la population et à la situation de saturation de celle de Maurice Thorez, à un parc aquatique de type « aqualand » dont la surface des seuls bassins intérieurs et extérieurs recouvrirait 2 210 m². Un projet passant « d’un bassin de natation de plein air dans le haut-Montreuil, doté d’un bassin d’hydrothérapie légère» (page 31 de votre programme)  à : un bassin d’apprentissage ludique de 400 m² ; un espace ludique pour les tous petits de 40 m² ; un bassin bien-être de 150 m² ; un bassin de loisirs de 1000 m² ; une rivière à courant de 300 m² ; un toboggan ; un espace « petits » de 60m² ; une lagune de jeux de 100 m² et un bassin japonais 60 m². En résumé un projet qui n’est pas conforme à vos engagements de campagne et pour lequel vous êtes passé outre l’avis et le mécontentement des Montreuillois.

 

Les frais dores et déjà engagés et ceux à venir, pour les travaux comme pour les frais de fonctionnement d’un tel équipement pèseront très lourds sur les finances de nos collectivités ; qu’il s’agisse de celles de la ville ou de celles de l’intercommunalité. Ils pèseront donc lourdement sur la fiscalité des ménages dans un contexte général déjà difficile pour bon nombre de montreuillois.

 

Mais c’est aussi et surtout, le choix du site retenu qui est plus que contestable et qui découle du PLU que vous avez conçu et dans lequel un espace réservé avait été inscrit dès 2009 par votre majorité de l’époque. Les rédacteurs du PLU se sont ainsi rendus coupables de la programmation de la destruction de murs à pêches (qui peut encore être arrêtée) et de la fermeture des Jardins du Cœur. 

 

Pour toutes ces raisons nous vous demandons de suspendre ce projet et ainsi de stopper la destruction de cette zone des murs à pêches. Il appartiendra aux candidats et à la future équipe municipale, quelque qu’elle soit, de décider de l’avenir de ce projet.

 

Ne doutant pas de l’attention que vous porterez à cette demande,

Nous vous prions d'agréer, madame la Maire, nos salutations respectueuses. 

 

 

Pour les élus Rassemblement de la Gauche Citoyenne

Gaylord LE CHEQUER

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article