Les écoles de Montreuil touchées de plein fouet par les mesures gouvernementales - C'est ensemble qu'il faut agir !

Publié le

elus-mino-et-fase.png

 

Les écoles de Montreuil touchées de plein fouet

par les mesures gouvernementales de restrictions budgétaires,

C’est ensemble que nous proposons d’agir !

 

 

L’hypothèse était sur la table bien avant la rentrée mais n’aura été confirmée qu’à l’occasion de la prérentrée : la politique de restrictions budgétaires dans l’Education nationale, directement inspirée de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), conduit, à Montreuil, à la suppression d’une trentaine de postes de personnels bénéficiant de contrats aidés chargés, très majoritairement, de missions de vie scolaire et d’assistance administrative.

 

Cette réalité touche la plupart des établissements de la ville pour cette rentrée de 2011 et une dizaine de contrats supplémentaires pourraient être supprimés à la fin du mois de septembre. La situation au plan départemental est tout aussi catastrophique.

 

Outre les difficultés que cela pose aux directions d'écoles qui doivent assumer la gestion administrative des établissements en plus des nombreuses tâches pédagogiques qui leur incombent déjà, la manière dont l'information a été faite - ou plutôt n'a pas été faite - à ces personnels est honteuse. Ainsi, ils se sont vus notifier le non renouvellement de leurs missions par circulaire et se retrouvent aujourd’hui sans emploi et sans informations sur les modalités qui pourraient leur permettre de percevoir les indemnités de chômage ou de bénéficier des dispositifs d'accompagnement pour un retour à l'emploi.

 

Sous le fallacieux prétexte de « modernisation du ministère de l’Education nationale » nous sommes face à une mise en cause brutale de l’ensemble des services publics.

 

Il est temps de mettre fin à cette situation c’est pourquoi nous apportons notre soutien à l’ensemble des actions qui seront entreprises, notamment le 27 septembre prochain jour de manifestation et de grève nationale dans l'éducation.

 

Elus Montreuillois de diverses sensibilités, nous nous engageons, avec les parents, les enseignants et les organisations représentatives, pour la défense d’un enseignement de qualité pour tous au sein des écoles publiques.

 

Parce que nous sommes convaincus que, pour être efficace et mobilisatrice, la défense du service public a besoin d’être portée collectivement et en dehors de toutes stratégies et ambitions personnelles, nous soumettrons, dans les prochains jours, à l’ensemble de nos collègues municipaux, aux conseillers généraux et régionaux de la ville, aux parlementaires, une proposition de démarche unitaire auprès des instances préfectorales et académiques.

 

Nous proposons que cette démarche soit appuyée par un travail de concertation avec le collectif montreuillois pour la défense des services publics qui existe depuis des années et qui avait mené un ambitieux travail de mobilisation, par exemple à l’occasion de la campagne pour la défense du service public postal.

 

Enfin, nous saisirons l’ensemble des candidats aux prochaines élections sénatoriales pour que le projet de loi relatif aux personnels non-titulaires de la Fonction publique déposé le 7 septembre par le gouvernement soit largement amendé afin qu’il élargisse le champ des personnels non-titulaires concernés par la titularisation et intègre l’arrêt programmé des personnels précaires dans la Fonction publique.

 

 

 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article