Le combat pour le Méliès continue, retrouvons-nous demain à 14h

Publié le

melies.jpg

 

Le combat pour le Mélies continue et la mobilisation ne faiblit pas

 

 

Prochaine étape : Samedi 8 juin à 14h devant le cinéma (Croix de Chavaux) point de départ d’une déambulation festive jusqu’au futur cinéma (place de la mairie) suivi d’un débat participatif dans le préau de l’école Diderot.

 

Cette manifestation à l'appel de l'association Renc'art au Méliès et du Collectif Indépendant de Soutien au Méliès est importante d’abord parce qu'elle entend, une nouvelle fois, dénoncer la gestion calamiteuse des ressources humaines par l’équipe municipale en place.  

 

Au Méliès comme malheureusement dans de nombreux autres services de la ville la chasse aux sorcières sévit toujours, les boucs-émissaires sont livrés en pâture à la presse et à la vindicte populaire, sans ménagement pour les personnels mis en cause et maltraités. A Montreuil désormais on rend la justice, on accuse et on condamne sans attendre le résultat des procédures légales. Cela n'a que trop duré, cela devient intolérable.

 

Mais, comme le proposent les organisateurs de cette initiative citoyenne de demain, il est tout aussi urgent et indispensable de poser la question du projet culturel pour le nouveau cinéma Méliès : Comment préserver son identité : outil  d’éducation populaire avec une programmation large et audacieuse, accessible à tous. Comment gérer et sécuriser le transfert de ce navire amiral de la politique culturelle de Montreuil à la communauté d’agglomération Est Ensemble ? Comment garantir la place de l’expression citoyenne dans l'élaboration du projet et dans le fonctionnement de cet équipement ? Comment préserver son indépendance face aux circuits commerciaux ?

Samedi 8 juin les élus et les membres du RGC seront une nouvelle fois aux côtés de l’association Renc'art et du comité de soutien au cinema et ils vous appellent à participer massivement à ce rassemblement et au débat participatif qui suivra.

 

 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article