La défense de nos retraites au Conseil municipal du 21 octobre 2010 -

Publié le

RGC logoWEB

 

MOUVEMENT SOCIAL POUR LA DEFENSE DES RETRAITES

DECLARATION DE GAYLORD LE CHEQUER ET DANIELE CREACHCADEC

 

 

Mes chers collègues,

 

Nous sommes tous d’accord, autour de cette table pour souligner la brutalité et l’injustice manifeste de cette réforme des retraites qui, si elle devait entrer en vigueur, marquerait un recul social sans précédent.

 

En repoussant l’âge de départ à la retraite à 62 ans et l’âge de la retraite à taux plein à 67 ans et en confirmant l’allongement de la durée de cotisation à 41,5 ans, les conditions d’acquisition des droits à la retraite en France seraient les plus drastiques en Europe.

 
Parallèlement, les propositions concernant la mise à contribution des hauts revenus, des revenus du capital, des entreprises ne font qu’égratigner les dispositions en leur faveur.

 

Chacun à notre manière, nous dénonçons ce projet de loi très largement marqué de l’empreinte du MEDEF qui réclamait le report de l’âge légal de la retraite.

 

Mais, au regard de la situation politique nationale et en particulier de ce vaste mouvement de fond pour amener le gouvernement à renoncer à son projet de réforme des retraites, il apparaît très clairement que c’est toujours dans l’union, dans un rassemblement large et lucide, que les rapports de forces peuvent s’établir.

 

Regardons en cela la leçon de chose que nous offrent les syndicats encore réunis cet après-midi en intersyndicale afin de poser les bases de la suite du mouvement. Malgré les divergences qui existent ils sont unis depuis le début de la crise et de la grande manifestation de janvier 2009, ils ont mené un formidable travail d’explication et de pédagogie permettant aux français de se faire leur opinion.

 

A gauche, dans le champ politique, pour la première fois depuis bien longtemps, le front est commun à l’ensemble des forces progressistes jusqu’aux plus contestataires d’entre elles. Alors, évidement, cela ne fait pas la victoire et cela ne changera rien aux divergences qui peuvent exister entre nous sur la nature des réponses et contre propositions à apporter. Nous savons bien que les propositions du Parti Socialiste, du Front de gauche ou du NPA en matière de défense des retraites ne sont pas les mêmes. Toujours est-il, que face à l’adversité, le travail collectif est toujours payant.

 

C’est la raison pour laquelle, les élus Rassemblement de la Gauche Citoyenne, proposent de donner écho à la proposition formulée ce matin par les principaux responsables nationaux du Front de gauche (le Parti communiste, le Parti de gauche et la Gauche unitaire),  en faveur d’une initiative regroupant l’ensemble des élus de gauche, mardi 26 octobre, pour une marche vers de l'Elysée.

 

A Montreuil, madame la Maire, nos désaccords, nos oppositions sont connues de tous, mais sur ce sujet essentiel pour l’avenir de nos retraites nous proposons l’organisation d’une marche ou d’un rassemblement de tous les élus de Montreuil (élus municipaux, régionaux, départementaux, parlementaires) ce mardi 26 dans un lieu symbolique, pourquoi pas devant le monument de la Résistance et de nous rendre ensemble à cette marche sur l’Elysée.

Commenter cet article