Invitation lundi 10 septembre 19h30 : « Comment bâtir la ville de demain et quelle place accorder aux citoyens ? »

Publié le

RGC logoWEB

 

Danièle CREACHCADEC, Gaylord LE CHEQUER

Conseillers municipaux

 

et les membres du Rassemblement de la Gauche Citoyenne

 

Ont le plaisir de vous inviter :

 

 

 

« Comment bâtir la ville de demain et quelle place accorder aux citoyens ? »

 

Lundi 10 septembre 2012 à 19h30 – Salle Franklin

 

Une rencontre en présence et avec une contribution au débat de Nathanael UHL*

 

 

 

L’urbanisme est souvent présenté aux citoyens comme une question technique. Pour beaucoup, c’est l’affaire des spécialistes, des promoteurs, des techniciens, des architectes, urbanistes, etc. Quant aux élus eux-mêmes, l’urbanisme est souvent pour eux synonyme d’une bureaucratie tatillonne.

 

Absent des débats démocratiques et politiques, l’urbanisme ne fait parler de lui qu’à l’occasion de crises et de confrontations comme celle née de l’adoption du Plan Local de l’Urbanisme de Montreuil aujourd’hui annulé par décision du tribunal administratif.

 

Pourtant, l’urbanisme ne se réduit pas à la seule question de la production de logements. Il s’agit aussi d’emplois, d’équipements, de services publics, etc. Bref, d’un cadre de vie conçu et imaginé pour rendre une ville toujours plus accueillante, plus solidaire, plus durable.

 

La finalité est donc de construire une société et pour cela il est nécessaire que la population participe, que des associations s’en mêlent et que la démocratie soit au cœur de la démarche.

 

Force est de constater que cette méthode est à rebours des pratiques de la majorité municipale actuelle. Nous pensons, nous, au contraire, que la place de la vie associative est essentielle, que la constitution d’une société civile capable de faire entendre sa voix est saine car l’urbanisme durable nécessité la participation active de la population et son adhésion.

 

Vouloir faire vivre et évoluer la ville sur le long terme ne peut se faire qu’en permettant à chacun de se projeter sereinement dans son propre avenir. L’écoute, le dialogue, la concertation, peuvent y contribuer, il faut pour cela un peu de bonne volonté politique.

 

Avec cette première initiative, nous souhaitons, avec vous, penser et imaginer ce que sera, ce que nous voulons que devienne, notre ville dans les prochaines décennies. Elle bouge elle évolue, elle dépasse maintenant les 100.000 habitants mais elle continue de se construire sous nos yeux de manière totalement débridée et souvent brutale.

 

Le temps est venu de laisser la place à la parole et à l’action citoyenne !

 

 


 

 

*Nathanael UHL est notamment l’auteur de plusieurs contributions sur le thème des enjeux urbains (dont celle accessible en cliquant ici) et par ailleurs contributeur de Terres de Gauche - L’abécédaire des radicalités concrètes aux éditions Bruno Leprince.

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article