Du national au local que VOYNET dise non à la promotion des intérêts d'AREVA

Publié le

 

 

Gaylord LE CHEQUER

Président du Rassemblement de la Gauche Citoyenne

Conseiller municipal de Montreuil

 

Marie-Hélène CARLIER

Secrétaire du Rassemblement de la Gauche Citoyenne

 

 

 

Du national au local, que Dominique VOYNET 

dise non à la promotion des intérêts du groupe AREVA

 

Dominique VOYNET a eu raison de dénoncer, sur les ondes de France Inter, "un ministre de l'Industrie qui se préoccupait de défendre les intérêts de l'industrie nucléaire française". Elle a raison, sur son blog, de dénoncer « la connivence, et la consanguinité » qui conduit à « la présence d’Anne Lauvergeon, PDG d’Areva et d’Henri Proglio, patron d’EDF, parmi les participants de la 1ère réunion de crise à Matignon ». Oui, il y a bien de l’indécence à la tête de l’Etat à vouloir « préserver coûte que coûte les intérêts des champions français du nucléaire » comme elle l’écrit.

Dans un contexte international aussi anxiogène et dramatique, les Français attendent autre chose que la défense d’une vision unilatérale qui stigmatise l’exigence citoyenne en faveur d’un débat public et transparent sur la question du nucléaire.

Si la Dominique VOYNET nationale, ancienne Ministre et encore Sénatrice, s’offusque à juste titre, il faut que la Dominique VOYNET locale, Maire de Montreuil, mette ses actes en accord avec ses déclarations.

C’est pourquoi, nous lui demandons de renoncer à dérouler le tapis rouge au groupe AREVA, principal partenaire du meeting d’Athlétisme qu’elle fait venir à Montreuil depuis 2 ans et qui aura de nouveau lieu au mois de juin prochain. Il serait particulièrement mal venu que Montreuil continue ainsi d’assurer la promotion annuelle du groupe de madame Anne LAUVERGEON. Un fait particulièrement incongru que nous avons déjà eu l’occasion de pointer ces deux dernières années.

Nous demandons donc à Dominique VOYNET et à son équipe de refuser la présence, à quelque niveau que ce soit, de tout sponsor ou de tout partenariat de contre nature. Si cela devait être refusé par les organisateurs de l’Alma Tour, nous proposons que Montreuil renonce à accueillir cette manifestation et de reporter les crédits ainsi économisés pour l’organisation d’un grand débat public à Montreuil sur la question du nucléaire, ouvrant ainsi la voie à d’autres initiatives partout en France.

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article

Mage 18/03/2011 13:38


Bien vu, malheureusement il y a beaucoup d'incohérence dans cette équipe municipale.
Pascal Mage