Derrière les municipales… le Grand Paris - Tribune de G. LE CHEQUER

Publié le

Tribune de Gaylord LE CHEQUER

gl2

Président du Rassemblement de la Gauche Citoyenne

Conseiller municipal de Montreuil

 

 

Derrière les municipales… le Grand Paris

En mars, votre bulletin de vote comptera 3 fois

  

Au moment de glisser votre bulletin de vote dans l’urne les 23 et 30 mars prochain, vous serez certes sur le point de choisir votre nouveau ou nouvelle maire, mais saviez-vous que vous désignerez en même temps vos représentants au sein du Conseil Communautaire d’Est Ensemble et ceux qui – de fait - siègeront dans l’association de préfiguration du Grand Paris puis dans le Conseil Métropolitain lors de la création du Grand Paris au 1er janvier 2016 ? Pour de très nombreux Montreuillois-es la réponse est malheureusement non.

 

 Tout ceci peut vous paraître un peu confus et éloigné de votre quotidien… dites vous bien que c’était l’objectif recherché par les rédacteurs du projet de loi sur le Grand Paris qui ne veulent surtout pas que les citoyens viennent mettre leur nez dans ce grand mécano institutionnel ou UMP et PS lorgnent déjà sur la plus grosse part du gâteau à partager.

 

 Ainsi, le mandat de la prochaine équipe municipale 2014/2020 sera marqué par une série de bouleversements institutionnels (sans compter avec l’hypothèse de la suppression des départements) qui auront des répercussions directes sur votre vie quotidienne : politique du logement social, gestion des offices hlm, élaboration des plans locaux d’urbanisme, gestion et valorisation du patrimoine naturel et paysager, soutien aux associations engagées dans le cadre des contrats urbains de cohésion sociale, gestion des équipements culturels et sportifs, etc.

 

 Ces bouleversements découlent notamment du vote de la loi sur le Grand Paris qui impose la création d’un mastodonte technocratique censé gérer la vie de plus de 6 millions d’habitants à partir d’une sorte de « méga-conseil municipal » qui regroupera plus de 200 élus issus de toutes les villes de Seine Saint Denis, du Val de Marne, des Hauts de Seine et de la capitale. Bref, une usine à gaz bien éloignée des réalités locales et qui fait abstraction des dynamiques territoriales préexistantes.

 

 Ce modèle de Grand Paris là n’est cependant pas une fatalité,

Il existe encore un moyen de limiter la casse en donnant à l’association de préfiguration du Grand Paris(dont la composition découlera du résultat des élections à venir) une majorité qui affirmera clairement et avec force son ambition : un Grand Paris démocratique, solidaire , populaire, durable et écologique ; un Grand Paris qui s’appuie sur les dynamiques locales existantes et qui place la parole et l’action citoyenne au cœur de son projet de territoire ; un Grand Paris tel qu’il est défendu par de très nombreux élus de gauche (toutes tendances confondues) en Ile de France et aujourd’hui totalement désabusés par le coup de force opéré pendant l’été, sans concertation.

 

 Dans ce contexte, plus que jamais, au delà des discours et des postures électorales destinées à séduire, quitte parfois chez certain(e)s à tromper l’électeur, nous ne pouvons que vous encourager à vous poser la question de savoir à quel groupe ils/elles apporteront leurs voix dans ces moments décisifs pour l’avenir de Montreuil et de la métropole. Apporteront-ils leurs voix à la construction de nouvelles majorités, à un nouveau bloc de gauche ou accompagneront-ils le mouvement majoritaire comme certains l’ont déjà fait au sein de la communauté d’agglomération Est Ensemble ces dernières années ? Flatteront-ils les ambitions à peine voilées de Claude Bartolone (dont ils/elles se revendiquent) pour la Présidence de la Métropole ou mêleront-ils leurs voix à celles et ceux qui demandent une métropole démocratique, issue de la diversité, de la dynamique et de la richesse de ses territoires ?

 

Pour notre part, nous pensons que pas une seule voix ne devra manquer aux listes soutenues par le Front de Gauche afin de construire les nouvelles majorités qui agiront de concert au sein de la Communauté d’Agglomération et de l’association de préfiguration du Grand Paris.

 

A Montreuil, avec Montreuil Avenir, Patrice BESSAC porte cette ambition et mène une liste résolument tournée vers l’avenir qui entend agir en s’appuyant sur vous, sur les dynamiques citoyennes afin de garder la maîtrise de nos politiques publiques et pour que la métropole ne se construise pas sans nous. Donnons à Montreuil Avenir la majorité qui lui permettra, avec l'ensemble de ses élus, de changer la donne à Montreuil et à l'échelle de la Métropole.  

 


Pour aller plus loin sur le même sujet :

Article qui vient de paraître sur le site libération.fr : http://www.liberation.fr/politiques/2014/02/19/en-seine-saint-denis-une-election-peut-en-cacher-une-autre_981201

Publié dans Tribune

Commenter cet article