Débat autour du cinéma municipal Méliès

Publié le

melies.jpg

Nous nous permettons de vous faire partager les termes d’un récent échange sur une liste de diffusion publique sur laquelle nous étions interpelés par une personnalité proche de la municipalité au sujet du Méliès. La personnalité en question relayait le communiqué de la ville et posait la question suivante : « La gauche à Montreuil, c'est de plus en plus compliqué, qui, de la maire ou de l'un de ses très nombreux concurrents, dit la vérité ? » 

 

Vous trouverez, ci-dessous, le texte de notre réponse.


De : Rassemblement de la Gauche Citoyenne

Envoyé :
Objet : RE: Rififi autour du directeur du cinéma municipal Méliès : une affaire en cacherait-elle une autre ?

 

Bonjour,

 

Au lieu de poser les choses en termes de personne, peut-être faudrait-il en rester aux faits et aux questions que ces derniers entraînent…

 

Pourquoi une annonce de poste, rapidement retirée, annonçant le recrutement d’un nouveau directeur et incluant les missions de direction artistique ?

 

Cette « erreur » réparée, au sujet du directeur actuel, est-il oui ou non prévu de le « rétrograder » en le plaçant sous l’autorité de la nouvelle personne recrutée ? C’est ce qui semblait être annoncé avant que n’apparaissent les termes de « codirection »…  

 

Est-il vrai oui ou non que la directrice des affaires culturelles de la ville a eu à essuyer le même genre de problèmes et que cela s’est soldé par une mise au placard ?

 

Au-delà de ces questions qui ne devraient relever que de simples procédures internes de gestion des ressources humaines… le conseil municipal a-t-il été consulté avant que ne soit décidé de transférer le Méliès à l’intercommunalité ? Le projet culturel, le projet d’animation du futur Méliès a-t-il été élaboré et validé avant que ne s’engage cette procédure ? Les termes de la « négociation » avec UGC/MK2 qui attaquaient le transfert du cinéma municipal en cœur de ville sont-ils connus et ont-ils été présentés en toute transparence au conseil du cinéma, aux associations et aux élus ? Sinon, pourquoi ? Pourquoi ne pas avoir accepté, ce qui a été proposé à 2 reprises, la tenue d’un débat sur le devenir du Méliès ? Est-ce que cette dernière proposition n’aurait pas permis d’éviter que la municipalité se prenne elle-même les pieds dans le tapis avec cette affaire ?

 

La municipalité prend elle l’engagement que le cinéma Méliès restera un équipement public et en a-t-elle eu les garanties avant de décider d’engager le processus de transfert vers Est Ensemble ?

 

Voilà, des questions qui mériteraient sans doute de ne pas être réduites à des querelles de concurrents… bien qu’il soit tout à fait normal et claire que nos engagements politiques respectifs nous conduiront à être concurrents très prochainement… ce qui est normal et démocratiquement assez sain.

 

Bien à toi

Gaylord LE CHEQUER

 


De :
Envoyé : mercredi 23 mai 2012 19:14
À :  

Objet : Re: Rififi autour du directeur du cinéma municipal Méliès : une affaire en cacherait-elle une autre ?

 

La gauche à Montreuil, c'est de plus en plus compliqué, qui, de la maire ou de l'un de ses très nombreux concurrents, dit la vérité ?

 

 

Communiqué


Loin d'avoir "débarqué le directeur du cinéma municipal Mélies en plein festival de Cannes", comme l'affirme une pétition qui circule dans les milieux culturels, la maire de Montreuil Dominique Voynet lui a précisé dans un courrier du 20/03 dernier qu'il était "maintenu dans [ses] fonctions de direction artistique, chargé du projet culturel, de la programmation et de l'animation du cinéma, selon les termes de [son] contrat initial renouvelé le 01/01/12
, à titre accessoire de son emploi de maître de conférences à l'université"

M. Goudet occupe en effet depuis 10 ans un emploi municipal à temps partiel, renouvelé chaque année dans les mêmes termes, cette année comme les précédentes. Aucun changement donc, dans son contrat de travail.

Dominique Voynet confirme l'ouverture l'an prochain à Montreuil du plus grand cinéma d'art et essai de France, grâce à des efforts financiers très importants de la collectivité : près de 15 M€ en investissement, et une participation à l'équilibre de son fonctionnement pour près de 300 000 € chaque année.

Chacun comprendra que l'équipe qui va gérer un équipement de cette ampleur, mobilisant autant d'argent public, avec 6 nouvelles salles, 350 000 entrées par an et des objectifs très ambitieux en matière d'exposition des films et de recherche de nouveaux publics, ait besoin d'être renforcée.

Outre la confirmation de M. Goudet dans ses fonctions de programmation artistique et culturelle, la ville recrute donc un directeur à temps plein pour assurer, en pleine collaboration avec lui, la responsabilité de la gestion de ce nouvel établissement.

Aucun "débarquement" donc, et une ferme volonté municipale de mener à bien le magnifique projet du nouveau Mélies.

Commenter cet article