COS toujours... tu m'intéresses !

Publié le

Image2-copie-5

 

 

COS toujours… tu m’intéresses !

 

 

Cause toujours… tu m’intéresses. C’est ainsi que l’on peut résumer la volonté exprimée par Dominique VOYNET de présenter, lors de la prochaine séance du Conseil municipal, un projet de convention d’objectifs et de financement entre la ville et l’association Comité des Œuvres Sociales (COS). Une convention dont les mesures, la rédaction actuelle et les conditions d’application semblent très majoritairement rejetées par l’équipe du COS et ses adhérents. C’est une première depuis 1967, date de création du COS, qu’une municipalité de gauche, rompt ainsi le dialogue social et décide le passage en force contre l’avis du Comité des Œuvres Sociales et de ses dirigeants pourtant élus démocratiquement. Mais quelle mouche a donc piqué Dominique VOYNET pour agir de la sorte ?  

 

Avant d’être présentée en séance publique du Conseil municipal, la convention doit encore passer par l’avis du Comité Technique Paritaire. Il est encore temps pour la majorité municipale de renouer avec le dialogue social au lieu d’agir comme elle le fait depuis décembre dernier et qui n’est pas sans nous rappeler les méthodes de la droite parlementaire avec sa commission d’enquête visant à « étudier la représentativité et le financement des syndicats », ou encore à mettre en doute et contester les œuvres sociales des grandes entreprises publiques. Commission d’enquête dont le rapport a été, bizarrement, enterré. 

 

Pour notre part, après les violentes attaques médiatiques contre le COS et les mises en causes publiques contre certains de ses responsables, nous ne voudrions pas que la maire enterre à son tour la procédure qu’elle dit avoir engagée auprès de la Chambre Régionale des Comptes permettant de juger de la réalité des faits dénoncés et justifiant la saillie médiatique. 

 

Affaiblir le COS et décrédibiliser son équipe dirigeante à la veille de discussions sur la nouvelle subvention pour imposer ses vues comme c’est aujourd’hui le cas ne fait pas partie des méthodes et des valeurs qui sont les nôtres. Ces pratiques attestent des clivages idéologiques et politiques qui existent entre nous et la majorité municipale Europe Ecologie Les Verts dirigée par Dominique VOYNET qui mise sur l'individualisation des rapports alors que nous, élus Front de Gauche, nous voulons améliorer et renforcer la démocratie sociale. 

 

D’ici au 9 février – date du Conseil municipal, avec un peu de volonté politique, il reste du temps pour se remettre autour de la table et ainsi faire prévaloir un dialogue social respectueux et qui aille dans le sens de l’intérêt général.

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article