Au sujet des incidents rue Paul Bert

Publié le

elus rgc-copie-1

 AU SUJET DES INCIDENTS RUE PAUL BERT


COMMUNIQUE DES ELUS RASSEMBLEMENT DE LA GAUCHE CITOYENNE

 

 

 

Nous apprenons avec stupéfaction que des responsables politiques, dont certains se réclamant du Front de Gauche Montreuil, seraient venus apporter leur soutien à des exactions destinées à stopper le projet d’installation de modulaires qui sont censés accueillir une partie des familles ROMS de la ville.

 

Nous condamnons avec la plus grande fermeté ce soutien, même passif, qui n’est pas digne de responsables politiques censés non pas attiser les haines mais proposer des solutions politiques à la situation de vie des habitants du quartier et aux populations ROMS bénéficiaires de la MOUS Insertion.

 

La période préélectorale ne devrait pas conduire à une telle surenchère populiste qui n’a rien à voir avec les idées et les valeurs du Front de Gauche.

 

Nous appelons la municipalité, qui n’a pas voulu tenir compte de nos alertes et qui a refusé toutes nos propositions pour un apaisement de la situation dans le quartier, à renouer avec le dialogue et la concertation pour trouver une issue positive. Cela passe indéniablement par l’écoute et le respect vis-à-vis d’une partie des arguments des riverains qui ne sont pas illégitimes. Cela passe également, par la recherche de solutions viables pour les populations ROMS qui méritent autre chose que l’installation dans des modulaires sur cette parcelle enclavée et inappropriée comme nous le disons depuis le premier jour. D’autres solutions existent à l’instar de l’opération menée avec succès rue Emile ZOLA et à laquelle nous avons apporté notre soutien total.

 

La gauche, dans sa diversité, devrait prendre garde et réagir face à ce qui se passe aujourd’hui rue Paul Bert et face à l’écho que cela pourrait avoir. Ne laissons pas s’installer un terreau propice au développement de thèses et d’actes plus que nauséabonds.

 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article

lise pullevert 06/03/2013 00:56

trouvé ça aussi: Le 6 janvier 1981, L’Humanité publiait la lettre qu’adressait Georges Marchais au recteur de la mosquée de Paris à propos de l’immigration :




« J’approuve le refus de Paul Mercieca de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, d’immigrés ; en raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de
travailleurs immigrés et de membre de leurs familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures
indispensables. La cote d’alerte est atteinte […] C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut
stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration. Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des
ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des divers pays. Cela rend
difficile leurs relations avec les Français. Quand la concentration devient très importante […] la crise du logement s’aggrave ; les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles immigrées,
plongées dans la misère, deviennent insupportables pour les budgets des communes. »

lise pullevert 06/03/2013 00:55

bah c'est pas quelque chose de totalement nouveau: http://www.dailymotion.com/video/x1vtbb_communistes-expulsant-des-immigres_news#.UTaFWRmlAhR

(désolé que ça soit un lien d'extrême-droite)...