Abordage sanglant par l'armée israélienne : pour une stricte application du droit international

Publié le

logo-CCM.jpg

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Gaylord LE CHEQUER – secrétaire général

Marie-Hélène CARLIER et Cheick MAMADOU – Secrétaires généraux adjoints

 

Danièle CREACHCADEC - Christian FRASSI - Alain LEGER –

Yvonne LEBRAUD – Bocar TOUMBOU – Néfi WANGO – Jacques TARQUIS

membres du bureau

   


 

Abordage sanglant par l'armée israélienne :

pour une stricte application du droit international

 

 

Une fois de plus, l’armée israélienne a violé le droit international. Une fois de plus, l’armée israélienne a utilisé la force militaire contre des militants épris de justice et d'humanité. Une fois de plus, l’armée israélienne a allongé la liste des victimes civiles.

 

Plutôt que de chercher la voie de la négociation pour la paix dans cette région du monde, en couvrant les agissements de son armée, le pouvoir israélien a nourri la haine et la guerre.

 

Nous nous félicitons du vote unanime intervenu au conseil de sécurité de l'ONU qui condamne les agissements des dirigeants israéliens, demande la levée du blocus imposé depuis 2007 sur la bande de Gaza, exige la libération des militants pacifistes arrêtés.

 

Pour autant, trop souvent le pouvoir israélien, soutenu en cela par les Etats-Unis, est passé outre les décisions des instances internationales et a poursuivi ses agressions multiformes à l'égard du peuple palestinien.

 

La communauté internationale doit désormais prendre ses responsabilités et imposer des actes concrets. Comme exprimé par Roland MUZEAU, porte-parole des députés communistes et républicains, nous pensons que la France doit également réagir et que la représentation nationale ne peut rester silencieuse.

 

Les palestiniens comme les israéliens ont droit à un état viable. C'est à cela qu'il faut sérieusement travailler et cela passe inévitablement par le respect et le rappel au droit international.

 

 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article