Nouveau journal municipal - Tribune du 14 novembre

Publié le








Ne pas renoncer à une politique volontariste de développement économique !

 

 

A entendre certains élus de la majorité municipale, notamment lors des premières rencontres dans le cadre de la campagne de communication « C’est parti ! », nous sommes très inquiets de ce qui s’apparente à un abandon d’une politique de développement économique volontariste telle qu’impulsée de 2001 à 2007 et dont le cabinet Ernst Young a reconnu l’efficacité dans l’audit des finances de la ville. Ce grand cabinet parlait même, pour cette période, de gestion rigoureuse conduisant à une « santé financière qui s’est améliorée ».

 

 

L’arrivée de nouveaux acteurs économiques permet d’apporter des ressources supplémentaires pour financer les politiques municipales, pour préserver et développer - par exemple - nos centres de santé.

 

En se privant de ces ressources, la nouvelle municipalité mettrait en danger la poursuite des politiques publiques, sociales, culturelles, de solidarité, de santé ou encore d’éducation qui rendent notre ville attractive.

 

Les Montreuillois font face depuis 2002 aux conséquences de politiques gouvernementales injustes et au bénéfice des plus riches. Jusqu’ici nous avons toujours été à contre courant de ces politiques libérales dont on mesure bien, aujourd’hui, les effets pervers.


Madame la sénatrice-maire et sa majorité ne doivent pas prendre de décisions hâtives et injustes qui auraient de lourdes conséquences pour nos concitoyens. Il existe 2 options, 2 choix politiques :


Ø
    
Mener le combat pour se donner les moyens de réaliser ses projets, de tenir ses engagements au bénéfice de ceux qui souffrent des politiques gouvernementales,


Ø
    
Accompagner la politique de messieurs Sarkozy, Fillon, Hirsch en faisant le choix de l’abandon de politiques publiques et sociales indispensables pour les montreuillois les plus modestes.


Alors qu’approche le débat d’orientations budgétaires, nous appelons la majorité à ne pas faire le mauvais choix !

Publié dans Tribune

Commenter cet article