OPHM : Une augmentation des loyers incompréhensible et injuste

Publié le














COMMUNIQUE DU GROUPE GAUCHE UNIE ET CITOYENNE

ET DU COMITE DES CITOYENS MONTREUILLOIS

 

  

La nouvelle présidence de l’OPHM, assurée par Dominique VOYNET, vient de décider, avec le soutien des élus de la nouvelle majorité, d’une augmentation des loyers au 1er janvier 2009 de 2,2 % pour les locataires de l’ex OPHLM.

 

Pour les locataires de l’ex Montreuilloise D’Habitation (MDH), cette augmentation sera effective, avec le rattrapage de 2009, en janvier 2010 …….mais, à ce jour, on ne sait pas de combien elle sera en fin d’année 2009, ce dont nous sommes certains c’est qu’en 2010 le coup de massue sera réel.

 

Alors que les loyers de l’ex MDH sont déjà plus élevés que ceux de l’ex OPHLM, que la baisse du pouvoir d’achat et la montée du chômage restent préoccupantes, ce sont les locataires de l’OPHM qui vont payer le désengagement de l’Etat pour aider au financement du logement social dans notre pays.

 

La décision d’augmenter les loyers pénalisera les foyers les plus modestes de la ville, une mesure incompréhensible de la part d’une équipe qui se dit de gauche. Cette décision est d’autant plus surprenante qu’elle n’est fondée sur aucun problème de trésorerie ou de financement monsieur MOSMANT, vice-président de l’OPHM et adjoint à la maire chargé du logement ayant reconnu que « depuis la fusion entre l’OPHLM et la Montreuilloise d’habitation, nul ne pouvait dire dans quel état se trouvaient les finances de l’office […]. Pour la première fois depuis la fusion, nous avons une année complète de comptes et on s’aperçoit que l’Office est en mesure de construire, ce qui est une excellente nouvelle. » (Montreuil Dépêche n°482 du 11 juin 2008).

 

Ces déclarations prouvent bien que la nouvelle présidence de l’Office hérite d’une situation saine et propice à la conduite de nouveaux projets et de nouvelles opérations de réhabilitations. Alors pourquoi cette augmentation qui va peser lourdement sur le pouvoir d’achat des Montreuilloises et des Montreuillois ?

 

Pire encore, l’application obligatoire du surloyer à compter du 1er janvier 2009 pour tous les locataires qui dépassent les plafonds de ressources de 20 %,  vont également peser dans le budget des familles. La proposition de loi de madame BOUTIN  de faire partir les familles qui dépassent les plafonds pour aller se loger ailleurs dans le privé ou privilégier l’accession à la propriété, est illusoire, surtout dans le contexte de crise financière mondiale actuelle.

 

Dans ce contexte, nous nous félicitons du vote contre cette augmentation des loyers par les deux élues qui représentent la minorité municipale au sein du conseil d’administration de l’OPHM, Geneviève DEKERAUTEM du groupe socialiste et Dominique ATTIA du groupe communiste.

 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article