Ratification du CETA par le Parlement européen : Triste journée pour l'Europe

Publié le par Gaylord Le Chequer

Ratification du CETA par le Parlement européen : Triste journée pour l'Europe

DECLARATION DE

GAYLORD LE CHEQUER

 

Triste journée pour l'Europe.

 

Aujourd'hui, les Député-e-s du Parlement européen, ont majoritairement validé le traité de libre-échange avec le Canada, plus connu sous le nom de CETA. Pire encore, au mépris de la souveraineté démocratique des États membres, une procédure d'application provisoire de l'accord est prévue dès le vote du parlement européen intervenu en ce début d’après-midi.

 

C’est donc la porte ouverte à la libéralisation de nos services publics et au démantèlement de notre cadre législatif et réglementaire en matière économique, sociale, environnementale, éducative ou encore culturelle.

 

Ce traité annonce la destruction programmée de notre cadre de vie. En réduisant les droits de douane de 99%, les entreprises et les travailleurs européens seront directement mis en concurrence avec l'Amérique du Nord. Autrement dit, c'est une mise en concurrence de nos droits sociaux et des normes environnementales qui encadrent la production.

 

On connaît déjà la rhétorique de la compétitivité qui justifie systématiquement les coups de rabot et le nivellement par le bas sur les droits qui protègent la nature et les hommes. Non, vraiment, il n'y a rien à tirer de ce traité.

 

Pourtant, tout n'est pas encore perdu. La ratification définitive de ce traité devra passer par un vote des 38 parlements nationaux et régionaux des États membres dans les mois et années à venir.

 

A nous d’offrir une nouvelle majorité parlementaire à la France ; une majorité parlementaire qui mette son énergie à bâtir une Europe des peuples et pour refuser de ratifier un traité synonyme de régressions sociale, fiscale et environnementale.

Commenter cet article