Valérie PECRESSE refuse le soutien de la Région Ile de France à l’amélioration du cadre de vie des habitants de la Boissière !

Publié le par Gaylord Le Chequer

Valérie PECRESSE refuse le soutien de la Région Ile de France à l’amélioration du cadre de vie des habitants de la Boissière !

COMMUNIQUE DE PRESSE DE

Gaylord LE CHEQUER

Président du groupe des élu-e-s Front de Gauche et Apparenté-e-s

Adjoint au Maire de Montreuil délégué à l'aménagement durable, à l'urbanisme,

aux grands projets et aux espaces publics.

 

 

La ville de Montreuil avait répondu à l’appel à projet « 100 quartiers innovants et écologiques » initié par la Région Ile-de-France courant 2016 afin de permettre aux habitants du quartier de la Boissière de bénéficier d’aides financières pour l’amélioration de leur cadre de vie.

 

Très concrètement, il s’agissait pour nous, de mobiliser l’ensemble des partenaires et moyens financiers potentiels afin d'anticiper la transformation urbaine du secteur de la Boissière qui s’apprête à accueillir la future station de métro de la ligne 11 mais également une structure de soins pédopsychiatriques de l'établissement public Ville Evrard ; projets attendus de très longue date.

 

Le projet que nous avions déposé devait permettre l’accompagnement de cette mutation avec l'aménagement de nouveaux espaces publics et d'équipements publics : nouveau groupe scolaire, réhabilitation du groupe scolaire existant et création d'un équipement socio-culturel et de jeunesse.

 

Aujourd’hui, nous apprenons avec consternation le refus de l’équipe de Madame PECRESSE de participer à la redynamisation de ce quartier qui en a pourtant profondément besoin. Le prétexte invoqué est, lui, parfaitement scandaleux et discriminant pour les habitant-e-s de notre ville : pas de financement car trop de logements très sociaux (PLAI) à la Boissière !

 

Voici donc le vrai visage de la politique menée par Madame PECRESSE et sa porte-parole locale Madame LAPORTE ! C’est la double peine pour les habitants auxquels elles refusent une véritable amélioration de leur cadre de vie. C’est aussi un coup porté à notre collectivité pourtant vertueuse en matière de production de logements sociaux.

 

Ces attaques contre le logement social et les plus fragiles ne nous feront pas céder mais au contraire renforcent notre détermination à agir dans l’intérêt de nos populations.

 

Le projet de société de Madame PECRESSE qui encourage la division et le rejet de l’autre, nous le combattrons avec force !

Commenter cet article