Montreuil n'a pas besoin de Grand Paris Aménagement pour construire des logements

Publié le par Gaylord Le Chequer

Montreuil n'a pas besoin de Grand Paris Aménagement pour construire des logements

 

Communique de Gaylord LE CHEQUER

 

Adjoint au Maire de Montreuil délégué à l'aménagement durable, à l'Urbanisme, aux Grands Projets et aux Espaces Publics

 


Dans son édition du jour, Le Parisien consacre une double page au projet gouvernemental de Grand Paris et à sa volonté déclarée de dessaisir bon nombre de villes de la région de leur foncier pour mettre en œuvre son programme d’aménagement de la future métropole.

 
Sous le titre très explicite de : « Grand Paris : les 33 sites où l’État veut construire près de 200 000 logements », le quotidien confirme l’existence d’une liste de sites, parmi lesquels celui de Montreuil / Fontenay / Romainville, pressentis pour de futurs Opérations d’Intérêt National (O.I.N.) privant ainsi les maires et les habitants de toute maîtrise de l’évolution de leur territoire.


Cette information, vient confirmer et conforter le message d’alerte d’élus franciliens qui avaient eu connaissance de l’existence d’une telle liste et que Le Parisien publie intégralement en faisant référence à une source « Ministère du logement – Actualisation au 17 février 2015 ».

 
Patrice BESSAC et Jean François VOGUET respectivement Maires de Montreuil et de Fontenay-sous-bois, avaient donc raison le 16 mars dernier de tirer la sonnette d’alarme et de manifester leur stupéfaction en apprenant que nos deux villes, faisaient partie des sites pressentis.


Comment ne pas s’étonner alors, de ce communiqué du 20 mars signé par le député Razzy Hammadi mettant en cause la réaction de maires d’Ile de France, en particulier celle de Patrice BESSAC et Jean François VOGUET découvrant la perspective potentielle de 5 000 logements nouveaux sur leurs territoires ! Une incompréhension partagée par le Maire de Sevran ou encore par Stéphane PEU, Vice-Président à l’aménagement du territoire de Plaine Commune.

 
Dès lors, quelle crédibilité peut-on accorder à M. Razzy Hammadi qui accusait nos Maires  de «  caricature », de « ridicule », de « manipulation », de « polémique stérile », de « démagogie » jurant par ailleurs -nous citons- que « de projet d’opération d’Intérêt National (OIN), à Montreuil, il n’ a jamais été question. L’information est fausse et se résume en définitive, à ce qui malheureusement ressemble en tout point à de la manipulation pré-électorale. »

 
Cette charge à l’encontre de deux maires se révèle donc pour le moins inappropriée et déplacée.


Sans polémiquer, on est en droit de s’interroger sur la maîtrise réelle qu’a M. Razzy Hammadi d’un dossier dont il se proclame pourtant « être le spécialiste ». Chacun jugera !


Au-delà de ces péripéties politiciennes il demeure que les maires de Fontenay et de Montreuil mettent en alerte leurs populations sur des opérations qui peuvent modifier le visage de leurs villes. Ils soulignent qu’il ne peut y avoir d’opérations immobilières sans concertation avec les élus locaux et leurs populations, sans que les questions de l’accueil des enfants dans de nouvelles écoles et des transports nouveaux ne soient posées en même temps. Et, que les vrais experts des besoins et de leurs réponses globales sont les populations elles-mêmes et leurs élus. Qu’elles ne peuvent pas sortir du cerveau déconnecté des réalités de quelques technocrates tout aussi brillants qu'ils soient.

 

A Montreuil, nous n’avons pas attendu Grand Paris Aménagement pour construire du logement et notamment du logement social, nous continuerons à en produire mais pour cela, ce dont nous avons besoin ce sont d'aides pour construire les équipements publics nécessaires à ces nouveaux logements ou pour des espaces publics et transports de qualité. De ce point de vue, la baisse drastique des dotations aux collectivités que nous subissons est totalement contre-productive.

 
La bonne méthode c’est celle qui se tisse patiemment autour du projet urbain territorial initié il y a quelques semaines par Gérard COSME, le Président d’Est Ensemble.

 

Notre ville sera force de propositions et aura à cœur de valoriser la richesse de son territoire et de son patrimoine. Ce faisant, nous souhaitons peser pour la construction d’un projet métropolitain véritablement démocratique bien éloigné de la  méthode autoritaire qu’on tente de nous imposer et qui est anormalement soutenu par des parlementaires bien peu soucieux de démocratie et d’efficacité sociale ici face au grave problème du logement notamment en Ile de France.

Montreuil n'a pas besoin de Grand Paris Aménagement pour construire des logementsMontreuil n'a pas besoin de Grand Paris Aménagement pour construire des logements

Commenter cet article